Consultations en présentiel ou à distance

MARTINE-WERNER-COACH-EFT-LOGO

La transition professionnelle en 5 questions

MARTINE-WERNER-COACH-EFT-COMPLEMENTARITE

Partager cet article

Pascale Schaefer, coach en transition professionnelle, nous parle de son expérience  pour réussir un changement professionnel. Elle a piloté de nombreux dispositifs de restructuration et accompagné plus de  2 000 mobilités professionnelles.

Certains de vos collègues font la différence entre changement professionnel et transition professionnelle. Qu’en pensez-vous ?

Le changement professionnel c’est le moment précis où l’on passe d’un état A à un  état B. Par exemple, j’étais enseignant et je m’installe comme informaticien.

La transition professionnelle c’est période de transformation pour parvenir à ce changement : la personne va faire évoluer son rapport au travail et progressivement va se projeter dans d’autres contextes, dans d’autres situations de travail avec d’autres comportements, d’autres relations de travail. L’identité professionnelle est revisitée.

Cette transition professionnelle est plus simple dans le cas d’un changement choisi. En cas de changement subi (plan de licenciement, accident ou maladie…), la personne doit  au préalable être accueillie et entendue dans ce qu’elle vit.  Cela fait partie du processus de deuil et du renoncement nécessaire à son ancien poste. Cela demande du temps.

Quelles sont les questions que l’on se pose pendant une période de transition professionnelle ?

  • Quelles sont les insatisfactions que je rencontre dans mon travail actuellement ? Pas assez payé,  pas reconnu,  absence de sens, perception d’un déséquilibre entre ce que je donne et ce que je reçois, tiraillement entre la vie professionnelle et la vie familiale, etc…
  • Est-ce que cette insatisfaction est récurrente ?
  • Que se passera-t-il si je continue avec cette insatisfaction ?
  • Est-ce que j’ai toujours de la motivation pour certains aspects de mon travail ?
  • Est-ce que je serais capable de changer ? d’aller jusqu’au bout et de faire face aux périodes de découragement ? de prendre des risques ?
  • Quels sont les risques vis-à-vis de ma famille ?

D’après votre expérience, quelles sont les étapes incontournables d’une transition professionnelle ?

Prendre conscience de son envie de changer

La personne sort progressivement de son insatisfaction et s’ouvre sur l’extérieur, elle pose des questions, observe,  les idées germent, des envies voient le jour.

Il est important d’évaluer si les conditions actuelles sont favorables ou pas au changement. Par exemple, mon conjoint vient de changer de travail, je reprends le travail après un congé de maternité, le dernier enfant quitte le foyer…

Il y a souvent un élément déclencheur du changement qui va résonner en nous comme une opportunité: mon entreprise décide de licencier, ne serait-ce pas le moment de relancer ce projet d’entreprenariat qui est en gestation depuis longtemps ?

La nature du changement est importante :

S’agit-il d’un changement simple ?

Comme évoluer dans l »entreprise, rechercher le même type de poste ou une mission complémentaire dans un autre environnement, etc…

S’agit d’un changement identitaire ?

Par exemple, quitter le monde du salariat pour devenir entrepreneur indépendant, changer de métier, partir à l’étranger et changer de mode vie, etc… Le changement identitaire est plus profond et exige souvent plus de temps puisque de nouveaux repères sont à construire.

Cette première étape se termine par une prise de décision – j’y vais – qui va rendre la personne actrice de son projet de changement.

Construire une stratégie de changement

Le risque est d’agir de façon décousue ce qui est un frein à la réussite. Il me paraît important d’insister sur 2 points :

Planifier du temps pour son projet afin d’approfondir la connaissance de soi, ses ressources, ses talents et aussi les écarts à combler, les freins… Par exemple, on peut rencontrer des freins personnels au changement comme l’indécision.

Oser verbaliser des attentes, des objectifs motivants, des résultats qu’on voudrait obtenir ; ce sont des leviers puissants pour s’engager. On peut se questionner sur  la mobilité géographique, sectorielle…

Tout au long de cette étape,  on va rencontrer des peurs et il faudra ajuster le curseur entre peurs et envies. Notre responsabilité sera de nourrir et de faire grandir ces envies.

Concrétiser le projet
  • Faire connaître le projet dans l’entourage et recueillir des points de vue
  • Identifier les écarts et les combler : faut-il une formation ? quel statut envisager ?

A ce moment là, une mue a eu lieu et la personne est en capacité de se projeter dans des aspects concrets du travail qui surgissent sous forme de questionnement, un peu comme des poupées russes.

Exemple : si une fois par semaine, je dois me rendre à Paris, quelles modalités de garde pour les enfants ? quels frais supplémentaires ?…

Le démarrage de la nouvelle activité  marque symboliquement le changement effectué : la première mission à réaliser comme entrepreneur, la signature du  contrat de travail, l’arrivée dans de nouvelles fonctions….

Se réjouir de cette étape de concrétisation  avec d’autres est un moment important qui contribue à l’ancrer dans la réalité.

Quelles sont, d’après votre expérience, les clefs pour réussir une transition professionnelle ?

Plusieurs choses sont importantes :

  • Trouver le projet qui me correspond à ce moment précis de ma vie : c’est comme une rencontre, une évidence qui s’impose et qui se traduit par une énergie interne renouvelée.
  • Intégrer ce projet dans l’environnement  : ce projet a-t-il des retombées positives pour  mon l’entourage ? est-il en cohérence avec mes valeurs ?
  • Nourrir en permanence sa motivation de sorte que les peurs restent mesurées.
  • Identifier des personnes ressources dans son environnement et travailler en réseau.
  • S’appuyer sur sa décision d’expérimenter permet de limiter la pression -c’est permis d’essayer, de faire erreurs, il n’y a pas de réussite sans essais-tests.

Vous avez accompagné beaucoup de personnes dans des transitions professionnelles, qu’auriez-vous envie d’ajouter pour clore cet entretien ?

Se faire accompagner par un professionnel expérimenté dans la transition professionnelle permet d’avancer de manière plus structurée et en sécurité, d’avoir un regard miroir  bienveillant et neutre qui aide à aller de l’avant.

Le professionnel est attentif à faciliter l’intégration du changement au niveau émotionnel en lien avec la personnalité, l’histoire et l’environnement de chacun. Il stimule le potentiel et permet de mettre  en perspective les ressources de chacun avec les opportunités de l’environnement.

Cet appui peut se faire de différentes façons : des ateliers en petits groupes, un coaching individuel ou un « mix » entre ces 2 approches.

Plus d'articles

MARTINE-WERNER-COACH-EFT-COMPLEMENTARITE

La transition professionnelle en 5 questions

Pascale Schaefer, coach en transition professionnelle, nous parle de son expérience  pour réussir un changement professionnel. Elle a piloté de nombreux dispositifs de restructuration et

MARTINE-WERNER-COACH-EFT-CONFIANCE-EN-SOI

Confiance en soi ?

La confiance en soi, de quoi parlons-nous ? Quelles sont les conséquences du manque de confiance en soi ? Faisons tomber quelques croyances. Quelques clefs pour booster la confiance en soi. Les apports de la psychologie énergique dans la confiance en soi.

Pour prendre rendez-vous

Contactez-moi au : 06 71 21 02 06

Ajoutez votre titre ici

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.